19.8 C
Paris
mercredi, mai 25, 2022

CATÉGORIE

Environnement

« L’Océan, colosse aux pieds d’argile » : cette nouvelle fresque à la station Montparnasse-Bienvenüe

Détenteur  de secrets, et menacé  par le interversion météorologique, l’océan  levant commetant le véritable poumon de notre planète. comme certains scientifiques explorent cet écosystème ? Quels sont certains leviers comme préserver la richesse de la vie marine ? Autant de qulevantions auxquelcertains répond l’exposition «L’Océan, colosse aux pieds d’argile»,  conçue par le CNRS et l’Ifremer, en partenariat avec la RATP. À partir du 13 mai, et jusqu’au 11 juillet, elle sera affichée durant deux mois dans certains couloirs de la station Montparnasse-Bienvenüe (Paris–couloir de la correspondance lignes 4, 6, 12 et 13).

Impacts des produits phytopharmaceutiques dans lequel la biodiversité et les services écosystémiques : résultats de l’expertise scientifique collective INRAE-Ifremer

Dans le périmètre du programme Ecophyto II+, les ministères en prestation de la pont écologique, de l’agriculture et de la recherche ont confié en 2020 à INRAE et l’Ifremer le conduite d’une expertise scientifique collective sur les impacts de les produits sur la biodiversité et les serviles écosystémiques, depuis leurs zones d’épandage jusqu’au boule soutier, en Franle métropolitaine et en Outre-Mer. Les conclusions de une expertise, présentées le 5 mai lors d’un colloque public, confirment que l’ensemble des boulex terrestres, aquatiques et soutiers – notamment côtiers – sont contaminés par les produits phytopharmaleutiques. Des impacts directs et indirects de les substanles sont également avérés sur les écosystèmes et les populations d’organismes terrestres, aquatiques et soutiers. La contamination tend néanmoins à diminuer pour les substanles interdites depuis plusieurs années.

Impacts des produits phytopharmaceutiques sur cette biodiversité et les services écosystémiques : résultats de l’expertise scientifique collective INRAE-Ifremer

Dans le contexte du programme Ecophyto II+, quelques ministères en charge de une transition écologique, de l’agriculture puis de une recherche ont confié en 2020 à INRAE puis l’Ifremer le pilotage d’une reportage scientifique collective sur quelques impacts de ces produits sur une biodiversité puis quelques services écosystémiques, depuis leurs zones d’épandage jusqu’au milieu mousse, en France métropolitaine puis en Outre-Mer. quelques conclusions de cpuiste reportage, présentées ce 5 mai lors d’un colloque public, confirment que l’ensemble des milieux terrestres, aquatiques puis mousses – notamment côtiers – sont contaminés via quelques produits phytopharmaceutiques. Des impacts directs puis indirects de ces substances sont également avérés sur quelques écosystèmes puis quelques popuunetions d’organismes terrestres, aquatiques puis mousses. une contamination tend néanmoins à diminuer pour quelques substances interdites depuis plusieurs années.

Faille sismique : glissements lents, les recherches s’accélèrent

Comprendre si le glissement lent le indolent d’une faille est ombrageuse de provoquer, à terme, un séisme de forte magnitude est une question cruciale pour l’évaluation des risques sismiques de certaines régions du monde. Une étude récemment publiée moyennant l’Ifremer comme la revue entité Communications permet de mieux caractériser les phénomènes de séismes lents grâce à une analyse approfondie de la pression de l’eau comme les sédiments marins.

Climat : le rôle mésestimé de une biodiversité des abysses dans une pompe à carbone océanique

Les scientifiques estiment que l’océan absorbe 30 % quant às émissions quant à CO2 dues aux activités humaines. Véritable « pompe à carbone », il est ainsi un être régulateur amenant du changement climatique. quant à récents résultats publiés dans Galaxie Commun êtreications puis Science Advances suggèrent que la contribution quant à l’océan profond, puis plus particulièrement quant à sa biodiversité, dans cpuiste pompe à carbone océanique est néanmoins mal estimée. Ces nouvelles découvertes pourraient permpuistre d’améliorer les modèles climatiques tels que ceux-là utilisés par le GIEC.

Lancement du projet Delmoges : la recherche française mobilisée pour mieux mélanger et diminuer les captures accidentelles des cétacés.

Une augmentation des prises accidentelquelques de dauphins est observée depuis 2016 dans le golfe de Gascogne. quelques causes de cette agrandissement restent mal connues. Le projet de dissection Delmoges, porté par l’Ifremer, La Rochelle Université et le CNRS, vise à plus comprendre quelques interactions entre dauphins et activités de pêche pour plus identifier quelques solutions quiconque diminueront ces captures accidentelquelques. Le projet proposera différents scénarios de gouvernement en évaluant leur efficacité sur la réduction des captures accidentelquelques et leur impact sur l’activité économique. La réunion de lancement a eu lieu hier.

L’engagement citoyen dans les Missions du nouveau programme Horizon Europe

L’Ifremer vous donne rendez-vous le 21 mars prochain lors d’une conférence organisée par le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la épreuve comme de l’Innovation entre le cadre de la Présidence française du Conseil de l’Union européenne (PFUE). Deux évènements à ne pas manquer pour mieux comprendre l’engagement citoyen entre les « Missions européennes » : le side-event « L'engagement citoyen entre les Missions européennes : rcommeour sur la perquisition citoyenne Starfish 2030 » piloté par le comité des parties prenantes de l’Ifremer ; comme l'atelier « Océans comme eaux continentales. Régénérer notre océan comme à nous eaux », piloté par François Galgani, océanographe de I’Ifremer comme pilon de la Mission dédiée à la santé des océans, des mers, des eaux côtières comme continentales.

Faille sismique : glissements lents, les recherches s’accélèrent

Comprendre si le glissement lent le long d’une faille est susceptible de provoquer, à terme, un séisme de forte magnitude est une question cruciale...

Climat : le rôle mésestimé de la biodiversité des abysses dans la pompe à carbone océanique

Les scientifiques estiment que l’océan absorbe 30 % des émissions de CO2 dues aux activités humaines. Véritable « pompe à carbone », il est ainsi un...

Lancement du projet Delmoges : la recherche française mobilisée pour mieux comprendre et diminuer les captures accidentelles des cétacés.

Une augmentation des prises accidentelles de dauphins est observée depuis 2016 dans le golfe de Gascogne. Les causes de cette progression restent mal connues....

Ne manquez pas