20.1 C
Paris
mardi, juillet 5, 2022

l’immobilier et l’épargne à un tournant ? Les débats de l’éco du 16 avril

Must read

Autour de Vincent Touraine, Olivier Babeau, président de l’Institut Sapiens, et Pierre Jacquet, Membre du Cercle des économistes, professeur de politique économique à l’Ecole des Ponts ParisTech.

Envolée de l’inflation : va-t-on devoir s’y habituer ?

C’est l’un des dossiers chauds que devra gérer le ou la futur(e) locataire de l’Élysée : l’accélération de l’inflation et ses conséquences. L’Insee l’a confirmé en cette fin de semaine, la hausse des prix a atteint 4,5 % le mois dernier, et même 5,1% si l’on regarde l’indice des prix harmonisés, qui nous compare à nos voisins européens. Une envolée en grande partie due à la flambée des prix des carburants, sur fond de guerre en Ukraine, mais qui concerne aussi l’alimentation ou encore les matériaux de construction.

D’ores et déjà, et pour compenser cet emballement, le Smic a été revalorisé, il passera à plus de 1300 euros net au 1er mai, et s’ajoute à la remise sur le prix de l’essence à la pompe. Tout cela sera-t-il suffisant pour maintenir le pouvoir d’achat des Français, mis à rude épreuve depuis quelques mois ? Cette inflation galopante ne risque-t-elle pas d’attiser le mécontentement social ? L’inflation est-elle là pour durer, autrement dit : va-t-on devoir s’y habituer ?

Hausse des taux : l’immobilier et l’épargne à un tournant ?

Conséquence de l’emballement de l’inflation, les taux d’intérêt remontent. Un phénomène mondial qui commence à toucher les crédits immobiliers en France. Après des années d’argent pas cher, emprunter pour se loger devient plus compliqué. Selon les derniers chiffres de l’Observatoire du Crédit Logement CSA, le taux moyen – toutes durées confondues – ne cesse de monter, il atteint déjà 1,22 % à la mi-avril, contre 1,18 % en mars. Alors après des années de hausse, l’immobilier est-il à un tournant ? Comment s’adapter à cette nouvelle donne ? Est-il encore intéressant de s’endetter pour se loger ? Parallèlement, la rémunération de l’épargne peut-elle profiter de cette hausse des taux ? Faut-il relever le taux du livret A comme le demande la CGT ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici