10.4 C
Paris
vendredi, juillet 1, 2022

la Russie frappe une usine militaire dans la banlieue de Kiev

Must read

Ce qu’il faut savoir

La ville de Kiev redevient une cible pour Moscou. Une usine militaire fabriquant notamment des tanks a été visée samedi 16 avril au matin par un bombardement dans la banlieue de la capitale ukrainienne. La Russie a revendiqué cette frappe. Un grand nombre de militaires et de policiers sont présents sur place, empêchant l’accès au complexe, d’où s’échappe de la fumée. Le maire de Kiev, Vitali Klitschko, a indiqué sur Facebook ne pas avoir à ce stade d’informations sur les victimes potentielles. Suivez la situation en direct avec franceinfo.

Zelensky réclame plus d’armes. Comme à son habitude, le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’est adressé aux Occidentaux par un message vidéo. « Vous pouvez rendre la guerre bien plus courte. Plus vite et en plus grande quantité nous recevrons les armes que nous avons demandées, plus forte sera notre position et plus vite la paix viendra », a-t-il lancé.

Moscou annonce des frappes de « réplique ». « Le nombre et l’ampleur des frappes de missiles sur des sites de Kiev vont augmenter en réplique à toutes les attaques de type terroriste et aux sabotages effectués en territoire russe par le régime nationaliste de Kiev », a averti vendredi le ministère russe de la Défense.

Les violences continuent dans l’Est. Dans la plus grande région du Donbass, celle de Donetsk, où « des combats se déroulent sur toute la ligne de front », trois personnes ont été tuées et sept blessées vendredi, a déclaré la présidence ukrainienne. L’autre région de ce bassin minier, celle de Louhansk, a été le théâtre de 24 bombardements qui ont fait deux morts et deux blessés, selon la même source.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici