26.2 C
Paris
mercredi, juillet 6, 2022

les journaux de presse écrite s’inquiètent de la forte hausse du prix du papier

Must read

Publié le 13/04/2022 22:51

Mis à jour le 14/04/2022 00:17

Article rédigé par

P.-L. Monnier, C. Blondiaux, M. Cario, A. Dupont, L. Sabas –

France 3

France Télévisions

La hausse du prix l’énergie impacte fortement le coût de fabrication du papier. La tonne est passée de 400 à 700 euros, en seulement quelques mois. Les groupes de journaux de presse écrite demandent des aides financières au gouvernement.

Les prix des journaux vont-ils encore augmenter ? Aujourd’hui, Le Parisien est vendu 1,80 euro, Le Figaro et Le Monde, 3,20 euros. Dans un kiosque, les acheteurs sont encore présents, mais pour combien de temps ? « J’achète que Le Monde, je ne peux pas m’en payer dix à ce prix-là ! », confie une cliente. Derrière l’inquiétude sur les tarifs des journaux, l’envolée des prix du papier.

Dans l’après-midi du mercredi 13 avril, La Tribune de Tours est imprimée à La Courneuve (Seine-Saint-Denis). « En un an, on a fait fois deux. Il y a un an de ça, le papier était à peu près à 450 euros la tonne, on est à 950 [euros] », précise Camille Hoarau, directeur de Paris Offset Print – groupe Riccobono. Le papier se fait également plus rare. Avec le Covid-19, les fabricants se sont concentrés sur l’emballage cartonné, plus rentable. La guerre en Ukraine et la hausse des prix de l’énergie ne vont pas arranger les choses. Certains journaux dépensent aujourd’hui entre 7 à 10 millions d’euros supplémentaires. Les plus petites structures risquent de devoir faire des choix.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici