26 C
Paris
mardi, juillet 5, 2022

des récoltes de pommes et de poires catastrophiques à cause de la météo

Must read

Publié le 25/08/2021 22:43

Mis à jour le 25/08/2021 22:44

Durée de la vidéo : 2 min.

FRANCE 3

Article rédigé par

A. Peyrout, Franec 3 régions, N. Karczinski –

France 3

France Télévisions

Après les abricots et les pêches cet été, le prix des poires et des pommes pourrait flamber à la rentrée. Les arbres ont souffert des intempéries de ces derniers mois. La récolte s’annonce maigre. Toutes les régions sont concernées, notamment le Cher et la Normandie. 

À cette période de l’année normalement, Frédéric Pacory n’a pas une minute à lui. C’est la pleine saison de la récolte des poires. Mais aujourd’hui, à Mantilly (Orne), seuls deux de ses arbres ont donné des fruits. Toute sa production de poirés est en péril. « Il a fait tellement froid au printemps, le si peu de fleurs qu’on avait n’ont pas fécondé », explique-t-il. C’est du quasi jamais vu pour cet arboriculteur.  

En France, la production de poires a diminué de moitié cette année, soit la pire récolte depuis la Seconde Guerre Mondiale. Les pommes ne se portent pas mieux. Dans le Cher, à Saint-Martin-d’Auxigny, ce producteur a vu certaines variétés souffrir pendant le printemps, et notamment la Pink Lady, une des plus consommées par les Français. « Elle a été touchée de plein fouet par la vague de froid », confirme Pascal Clavier. Conséquences, les pertes sont importantes sur la production et la qualité du fruit est moindre. « On devrait perdre entre 30 et 40 % de la production sur le plan quantitatif mais on a aussi des pertes qualitatives importantes », relate Pierre-Marie Lagogué, président de la coopérative La Martinoise (Cher). Cette année, la production de pommes a chuté de 300 000 tonnes par rapport aux capacités du verger français. 

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici