24.8 C
Paris
dimanche, juillet 3, 2022

En Normandie, un baptême de l’air offert aux lycéens ayant leur brevet d’initiation à l’aéronautique

Must read

Publié le 20/07/2021 14:14

Durée de la vidéo : 1 min.

Article rédigé par

Pour récompenser les lycéens qui ont décroché leur brevet d’initiation à l’aéronautique, les clubs d’ULM de Val-de-Reuil offrent aux lauréats un tour en avion. Une manière de faire leurs premières armes dans l’aviation. #IlsOntLaSolution

Casque sur la tête, ceinture accrochée, Fayçal, 16 ans, est fin prêt à s’envoler dans les airs pour son baptême de l’air offert par un club d’ULM de Val-de-Reuil. Si, comme d’autres de ses camarades du lycée Corneille de Rouen, le jeune homme profite de cette formidable expérience, c’est parce qu’il a obtenu son brevet d’initiation à l’aéronautique (BIA). Ce diplôme d’État, qui fête ses 50 ans, permet à des lycéens intéressés par l’aviation de faire leurs premières armes dans ce secteur. Au programme de l’examen : météorologie, aérodynamique, réglementations en vol ou encore histoire et culture de l’aéronautique.

Pour Fayçal, c’est une opportunité exceptionnelle de passer ce diplôme et un éventuel tremplin pour l’avenir : “Je suis fan d’aviation depuis longtemps et voler comme ça, avec la possibilité de piloter, c’est un rêve qui se concrétise. Et cela m’ouvre des portes vers les autres catégories de pilotage car on a une petite bourse pour devenir pilote. »

Pendant 20 minutes, les lycéens virevoltent dans les airs accompagnés d’un moniteur. De quoi leur laisser de temps d’admirer les jolis paysages offerts par la Normandie et de se familiariser en conditions réelles avec de véritables avions. “Ils apprennent vite à cet âge-là, remarque Patrick Bardoux, instructeur ULM. Ils ont 16 ans, ce sont des éponges qui apprennent et comprennent bien. Et c’est toujours un plaisir de voler avec eux.”

Yann Langlois, formateur du brevet d’initiation à l’aéronautique est ravi que ses élèves aient la chance de pouvoir voler après l’obtention de leur diplôme : “Pour eux, c’est un peu l’aboutissement de leur formation, cela leur permet de concrètement découvrir un univers. On fait souvent une photo lorsqu’ils sont équipés, qu’ils ont le casque avant de voler et une photo à leur arrivée. On fait toujours la différence entre l’aller où ils peuvent se poser quelques questions et le retour où ils ont un large sourire, ils ont toujours la banane.”

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici