15.1 C
Paris
mardi, juillet 5, 2022

« L’été on a du temps pour soi, et Paris se vide »

Must read

Amandine Chaignot, chef du restaurant « Pouliche » à Paris, le 29 avril 2020. (FRANCK FIFE / AFP)

Formée auprès de Jean-François Piège, d’Éric Fréchon ou de Yannick Alléno, Amandine Chaignot a voulu ouvrir sa propre adresse, Pouliche, dans le 10e arrondissement de Paris. C’était en octobre 2019. Autant dire que l’an dernier, elle a vécu un été inédit, et celui-ci risque de l’être aussi. « Moi, je pense qu’on va avoir des touristes européens, et des touristes français aussi. C’est l’occasion pour des gens qui n’habitent pas à Paris de venir découvrir la capitale », souligne Amandine Chaignot.

Une capitale qui vit à un rythme différent durant l’été. Amandine Chaignot, originaire de la région parisienne, apprécie cette saison. « J’aime bien Paris l’été, car la ville se vide. On a du temps pour soi. Il y a moins de monde, moins de voitures. »

Son ingrédient fétiche est le beurre, et son péché mignon les curlys. Ces petites chips croustillantes pour les apéros, qui lui rappellent son enfance, ouvrent l’appétit à un plat d’été comme celui que vous suggère Amandine dans l’émission : une salade de pastèque.

Notez qu’en ce mois de juillet, Amandine Chaignot ouvre en plus de Pouliche une nouvelle adresse, Café de Luce, à Montmartre.

A lire aussiSujets associés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici