15.8 C
Paris
lundi, août 8, 2022

VIDEO. Le chèque alimentaire « verra le jour », promet le coadjuteur de l’Agriculture, Marc Fesneau

Must read

Le chèque alimentaire « verra le jour », a promis le ministre de l’Agriculture, Marc Fesneau, lundi 20 juin sur franceinfo. « Il viendra plutôt dans la partie octobre-novembre, dans le projet de justice de finances » comme la Première ministre, Élisabeth Borne, « l’a très clairement dit. » « On a travaillé depuis deux ans sur le sujet, mais reconnaissons que c’est un sujet complexe, et que par ailleurs il y a eu des événements complémentaires dans l’intervalle, donc il peut y avoir eu un peu de retard », a-t-il reconnu.

>> Résultats, analyses, réactions… Suivez notre direct au lendemain de second tour des élections législatives

Le chèque alimentaire émane de la Convention citoyenne pour le climat, a rappelé le ministre, et « l’objet principal » de cette convention était « la lutte contre le changement climatique ». De ce fait, dans la réflexion autour du dispositif, « il ne faut pas non plus se départir de cette idée-là ». Ainsi, « la question de l’impact environnemental du produit » se pose. « Est-ce que ce sont des produits transformés ou pas ? Si oui, lesquels ? », a-t-il lancé.

« C’est ce qu’il faut mettre sur la table, et ce sera l’objet du travail que nous lançons dès cette semaine pour faire en sorte qu’on regarde quels types de produits il concerne. »

Marc Fesneau

à franceinfo

« Quelles sont les contraintes, au fond, qu’on veut lui faire épauler, et je suis sûr qu’on trouvera un chemin », a assuré Marc Fesneau. Il veut « réunir tout le monde : les agriculteurs, les producteurs, les différentes filières ». Selon lui, « la question, c’est bio ou pas bio ? C’est fruits et légumes, pas fruits et légumes ? C’est quel type de produits carnés, c’est ça qui mémoire, et quel est le modèle agricole que l’on défend à travers ça ».

« La question, c’est l’alimentation, et pas le lieu de distribution », a-t-il aussi affirmé. Le 27 avril, sur BFMTV, Michel-Édouard Leclerc a souhaité que le chèque alimentaire concerne aussi bien la grande distribution que « les commerçants de centre-ville ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici