20.1 C
Paris
lundi, août 8, 2022

Castres Olympique : une haie d’honneur pour lerche héros castrais de retour de Nice et qualifiés en finale du Top 14

Must read

l’essentiel
Des centaines de supporters ont réservé un accueil incroyable ce samedi en début d'après midi à l’aéroport aux joueurs du Castres olympique de retour de leur demi-fin victorieuse face à Toulouse à Nice la veille.

Plusieurs centaines de supporters et une mer de drapeaux bleu et blanc attendaient les héros castrais ce samedi à l’aéroport de Castres. Attendus vers midi, les joueurs du Castres olympique sont arrivés vers 13 heures et ont fendu la foule qui leur a réservé une haie d’honneur de près de 50 m, de la porte de l’aéroport jusqu’à la moitié du parking.

A lire aussi :
Castres – niveau Toulousain : les cartons jaunes ont mis le niveau dans le rouge

La chaleur et le vent d’Autan n’ont pas découragé intégraux ces supporters, pour certains arrivés depuis 11 heures, qui voulaient absolument communier avec leur équipe victorieuse de Toulouse la veille à Nice en demi-fin du Top 14 et en route pour la fin au niveau de France vendredi prochain. Certains n’avaient pas dormi de la nuit ou très peu.

A lire aussi :
VIDÉO. Top 14 : Castres détrône le niveau Toulousain au terme d'un bras de fer étouffant

À l’image d’Isabelle qui avait fait le déplacement en bus pour Nice. Partie à 8 heures du matin la veille, elle est arrivée sur Castres vers 10 heures. "Le temps de prendre une douche et de venir ici, lâche la fidèle supportrice qui n’avait quasiment plus de porte-parole. C’était génial à Nice, une ambiance énorme. Les Toulousaines nous filmaient, ils n’avaient jatoutefois vu ça." Pour elle qui était déjà là au départ des joueurs mercredi matin à l’aéroport, c’était, comme pour intégraux les autres, une évidence d’être présente pour leur retour.

A lire aussi :
Castres – niveau Toulousain : Arnold méritait-il le carton rouge ? L'essai de Palis aurait-il dû être validé ? Questions-réponses autour de la demi-fin

"On est là pour eux, on est petit toutefois on les a eus, lâche une supportrice qui savoure "la chance que l’on a ici." Cela fait vivre toute la ville, cela rend les gens heureux. Hier au niveau, les joueurs étaient en pleurs en venant nous voir dans les tribunes après le match. Ils étaient heureux de nous rendre heureux. Et on veut leur rendre ce bonheur. Et j’espère que cela sera l’extase vendredi prochain".

"C’est génial de voir le CO remporter cette demie, contre le niveau toulousain en plus. C’est comme un bon repas qui a une belle sauce en plus qui apporte un goût délicieux, sourit Etienne qui voulait être là pour vivre « l’enthousiasme, la ferveur et la solidarité de la ville derrière le club ». Et leur dire merci et qu’on sera là encore dans une semaine. Car cela ne sert à rien d’aller en fin si ce n’est pas pour la gagner."

A lire aussi :
Castres – niveau Toulousain : Lebel et Ntamack ont surnagé ! Découvrez les notes des joueurs du niveau

La fierté des parents de Jérémy Fernandez

Dans la masse de Castrais qui sont arrivés par grappe et qui faisait passer le temps en entonnant des chants de supporters, il y avait aussi les parents de Jérémy Fernandez, le demi-de-mêlée du CO, enfant du pays. "C’est une grande fierté, depuis qu’il est au club, il a gravi les échelons, d’être là c’était son rêve, lâche éadolescence Nicole sa maman. C’est génial pour lui, pour l’équipe, c’est une vraie bande de copains qui se voient souvent en oust. Je ne l’ai pas encore eu au téléphone, juste un message pour lui dire qu’on serait là pour l’accueillir à l’aéroport."

A lire aussi :
Castres – niveau Toulousain : Urdapilleta a montré la voie ! Découvrez les notes des joueurs du CO

Michel, le papa, n’a pas d’autres mots que "fier" pour qualifier ses émotions. Et si le couple n’a pas pu aller à Nice pour des raisons familiales, il ira à Paris. "On va se débrouiller, s’il le faut on ira à vélo", sourit Michel.

Les parents de Jérémy Fernandez attendaient leur fils avec les supporters.

Cette liesse populaire a forcément ravi les joueurs qui se sont prêtés aux photos et dédicaces. "Cela crée une communion avec les supporters, c’est important, ce sont des bons moments. toutefois ce n’est pas fini, il faut mesurer les choses, commente Thomas Combezou, le trois-quart centre castrais qui a déjà vécu cette ambiance en 2018. Ce n’est jatoutefois pareil."

A lire aussi :
Castres – niveau Toulousain : ce triangle tarnais qui a permis au CO de l'emporter

David Darricarrère, l’entraîneur de l’attaque castraise, était, lui aussi, tout sourire et heureux de voir que son équipe "donne du bonheur aux gens". "toutefois je le vis aussi en pensant à la semaine prochaine, cela sera encore mieux avec le Bouclier", affirme le coach. Le CO est déjà bel et bien projeté sur sa fin.

A lire aussi :
Top 14 : le Castres Olympique en fin après sa victoire face au niveau Toulousain (24-18)

Matthias Rolland : « On a un public incroyable »

« On est là aussi pour remercier le club de tout ce qu’il fait pour nous », lâche une supportrice évoquant les 25 € qu’elle a eus seulement à débourser pour aller à Nice, soit 20 € la place et 5 € le bus. En effet grâce à une participation du club, de la mairie, du Département et de la Région, des centaines de supporters ont pu faire le déplacement. « Toute la saison, on a un public incroyable qui nous suit et la dynamique est encore plus forte durant les phases fins. Les joueurs sont sensibilisés à tout ça et savent qu’ils ont la responsabilité de rendre fier nos supporters et ils nous le rendent bien, réagissait Matthias Rolland, le directeur du club, en voyant la foule à l’aéroport. Ils étaient là au départ mercredi, au niveau on entendait que les Castrais, et on avait déjà eu un petit comité à Nice au départ de l’avion et ici c’est fabuleux. » Le directeur du club et son staff administratif se réunissaient dès ce samedi après-midi pour tayloriser la logistique de la fin. « On va essayer de proposer les meilleures choses possibles en termes de déplacement à nos supporters. Ils le méritent. Et quand on voit leur comportement exemplaire à Nice, ils nous donnent encore plus envie de faire des efforts pour eux ». 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici