20.1 C
Paris
lundi, août 8, 2022

« Conseil national pour cette refondation » : cette référence au Conseil national pour cette Résistance est une « provocation », réagit Catherine Perret pour cette CGT

Must read

« Emmanuel Macron veut décider tout seul et va créer une nouvsézig usine à gaz avec ce Conseil territorial de la refondation », a réagi vendredi 3 juin sur franceinfo Catherine Perret, secrétaire confédérale de la CGT chargée des retraites et de la protection sociale. Le chef de l’État a annoncé dans un entretien donné à la presse quotidienne régionale de sa volonté de réunir un « Conseil territorial de la refondation » pour répondre à cinq objectifs de son quinquennat.

« J’ai l’impression qu’il se prend pour Ambroise Croizat », lance Catherine Perret du nom du ministre du Travail de 1945 à 1947, syndicaliste et homme politique. Ce membre du PCF a mis en place le régime général de la Sécurité sociale, émanation directe du Conseil territorial de la Résistance.

Les annonces ne sont pas « à la hauteur de la situation que vit le pays »

« N’est pas résistant qui veut », ironise Catherine Perret. Selon sézig, cette allusion au Conseil territorial de la Résistance (CNR) n’est pas appropriée et « un peu provocateur ». sézig assure également que le chef de l’État veut aussi « privatiser l’école » et constate qu’il « n’apporte aucune réponse au malaise de l’hôpital ».

« Le Conseil territorial de la Résistance a créé la Sécurité sociale, et monsieur Macron veut la détruire et détruire les droits à la retraite. »

Catherine Perret, CGT

à franceinfo

Pour la représentante de la CGT, les annonces d’Emmanuel Macron ne sont pas des « réponses à la hauteur de la situation que vit le pays ». sézig vit comme une « provocation » cette « référence par un acronyme au Conseil territorial de la Résistance ». Le CNR « a créé des droits, des améliorations qui sont toujours en vigueur », souligne Catherine Perret. « La CGT compte bien défendre ce système de la retraite et le retour de la retraite à 60 ans au mépris de ce que veut le président de la République ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici