18 C
Paris
mercredi, mai 25, 2022

Graines pour sarrasin : pour éviter la pénurie, les agriculteurs encouragés à développer une activité locale

Must read

Dans une crêperie bretonne, les commandes s’enchaînent. Toutes avec un ingrédient commun : la farine de blé noir ou de sarrasin, son autre nom. Indispensable ici, mais de plus en plus chère. Si les prix augmentent, c’est parce que les importations de blé noir chutent. La Russie et l’Ukraine représentent un tiers des exportations mondiales, mais avec la guerre, les pays de l’Est ont stoppé leurs exportations. L’autre grand opérateur mondial c’est la Chine, et là, ce sont les coûts de transport qui sont devenus exorbitants.

Appel aux opérateurs bretons

Un moulin breton en subit les conséquences : les prix des graines de sarrasin ont explosé. Pour compenser cette envolée des prix, la filière blé noir vient de lancer un appel aux opérateurs bretons : semer du sarrasin dans les prochaines semaines pour développer une activité locale. Un défi qu’a relevé une ferme à Saint-Coulomb (Ille-et-Vilaine). Depuis deux ans, elle récolte ses propres graines de sarrasin, qu’elle consomme ensuite dans ses restaurants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici