16.1 C
Paris
mercredi, juillet 6, 2022

Zelensky dénonce une situation « inhumaine » à Marioupol, où la Russie appelle les derniers combattants ukrainiens à se rendre pour être épargnés

Must read

Ce qu’il faut savoir

Situation critique à Marioupol. La Russie affirme contrôler la quasi totalité de la ville et a lancé aux derniers défenseurs ukrainiens un nouvel appel à déposer les armes pour « avoir la garantie d’avoir la vie sauve ». De quoi faire dire au président Volodymyr Zelenski, samedi 16 avril, que la situaiton dans ce port stratégique était « inhumaine ». Suivez la situation en direct avec franceinfo.

Zelensky réclame des armes pour sauver la ville. « La Russie essaie délibérément de détruire quiconque se trouve à Marioupol », dans le sud-est de l’Ukraine, a lancé Volodymyr Zelensky dans un message vidéo. Selon lui, il n’existe que « deux options »: « Soit les partenaires fournissent à l’Ukraine toutes les armes lourdes nécessaires, les avions et, sans exagération aucune, immédiatement » pour « réduire la pression sur Marioupol et lever le siège » de cette ville habitée par 441 000 personnes avant l’invasion le 24 février. « Soit –la voie de la négociation, dans laquelle le rôle des partenaires devrait également être décisif », a poursuivi le président ukrainien..

La Russie lance un ultimatum aux derniers combattants ukrainiens. Au même moment, le ministère russe de la Défense demandait aux derniers combattants ukrainiens retranchés dans le complexe métallurgique d’Azovstal de la ville de cesser les combats dimanche à 6 heures de Moscou (5 heures à Paris), et d’évacuer les lieux avant 13 heures (11 heures à Paris). « Tous ceux qui auront abandonné les armes auront la garantie d’avoir la vie sauve », a assuré le ministère sur Telegram. « C’est leur seule chance ».

Les frappes continuent. Au petit matin dimanche, l’état-major ukrainien a indiqué que des frappes aériennes avaient été menées sur la ville par les Russes depuis les régions de Donestk et de Tavriya. « Ils ont aussi effectué des opérations d’assaut près du port », a-t-il détaillé dans un communiqué, sans toutefois évoquer l’appel à déposer les armes ni la revendication russe sur la prise de la grande partie de la ville. La prise de cette cité serait une victoire importante pour les Russes car elle leur permettrait de consolider leurs gains territoriaux côtiers le long de la mer d’Azov en reliant la région du Donbass, en partie contrôlée par leurs partisans, à la Crimée que Moscou a annexée en 2014.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici