26.2 C
Paris
mercredi, juillet 6, 2022

Ligue 1 : c’est officiel, il n’y aura pas de supporters marseillais à Paris pour le Clasico

Must read

l’essentiel
Ça commence à devenir une habitude lors des matchs tendus en Ligue 1, les supporters visiteurs ne sont pas autorisés à venir au stade. Une fois de plus, le Clasico français, entre le PSG et l’OM se fera sans supporters phocéens au Parc des Princes dimanche. Un arrêté ministériel a été publié ce samedi 16 avril.

C’est l’un des matchs les plus bouillants de notre championnat de France. Le Clasico entre l’OM et le PSG est certainement le plus attendu de la saison. Malheureusement, comme c’est le cas depuis plusieurs années, le match se disputera seulement avec les supporters du club local, le PSG donc.

Un arrêté ministériel, officialisant l’interdiction de déplacement des supporters marseillais, a été publié ce samedi 16 avril dans le Journal Officiel. Ce texte, signé par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, souligne que les déplacements phocéens sont très fréquemment source de troubles à l’ordre public, y compris contre d’autres équipes que le PSG. L’arrêté point également du doigt des différents extra-sportifs, comme lors du concert du rappeur marseillais JUL, perturbé par des supporters parisiens à l’Accor Hotel Arena.

u25b6ufe0f Comme prévu en début de semaine, le Ministère de l’Interieur vient de publier un arrêté interdisant le déplacement des supporters de l’OM demain soir au Parc des Princes pour #PSGOM en #Ligue1 pic.twitter.com/Y0sxgS7MfR

— Nicolas Pelletier (@npelletier18) April 16, 2022

La faute à qui ?

C’est une nouvelle fois un Clasico amputé d’une partie de sa ferveur qui pointe à l’horizon. Mais la faute à qui ? Malheureusement, les supporters eux-mêmes sont responsables de ces décisions gouvernementales. Une partie d’entre eux, souvent mineure et marginale, ont récemment été trop souvent sous le feu des projecteurs pour de mauvaises raisons, et ce aux quatre coins de la France. De ces débordements de quelques-uns paie le plus grand nombre. Les autorités préfèrent ne prendre aucun risque. C’est d’autant plus regrettable étant donné l’ambiance que sont capables de créer les supporters des deux camps.

Les autorités peuvent également être à blâmer dans leur incapacité à tenir un tel évènement. Même si les supporters ne devraient pas avoir à s’affronter en dehors des chants et des tifos, comment expliquer que chez nos voisins européens des matchs à la rivalité parfois bien plus forte se déroulent avec les supporters des deux équipes? En Italie par exemple, les duels fratricides lors des Roma-Lazio ou Inter-Milan se font avec les supporters « visiteurs », quitte parfois à décaler le match en journée pour faciliter le contrôle des autorités.

Après quasiment deux saisons passées dans des stades silencieux, l’absence d’une réelle atmosphère est dommageable pour le spectacle qu’offre le football.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici