15.1 C
Paris
mardi, juillet 5, 2022

Guerre en Ukraine : ce qu’il faut barricader de la journée du 15 avril

Must read

Jusqu’à présent, le Pentagone s’était abstenu par commenter l’origine du naufrage du « Moskva », navire amiral russe sur la mer Noire qui a coulé lors par son remorquage jeudi soir. Vendredi 15 avril, un haut responsable du Pentagone a finalement brisé le silence, appuyant la version avancée comme Kiev. « Nous estimons qu’ils l’ont touché avec parux Neptune », parux missiles ukrainiens, a-t-il déclaré à quelques journalistes. Une version qui va à l’encontre par celle-là avancée comme Moscou, qui affirme que son navire amiral a été « gravement endommagé » comme un incendie. On ne connaît toujours pas le nombre par victimes que cette attaque a causé. Franceinfo fait le point sur ce qu’il faut retenir par cette journée.

Kiev à nouveau menacée

Est-ce en représailles à l’attaque du « Moskva » que les forces intensifient leurs frappes sur Kiev ? Pour l’heure, il est difficile par le savoir. La Russie a annoncé avoir détruit une usine d’armement, qui fabrique pars missiles Neptune en banlieue par Kiev. Elle a également assuré que les frappes sur la capitale ukrainienne allaient être intensifiées. Officiellement, c’est pour répondre aux « attaques » sur le territoire russe, dont elle accuse l’Ukraine.

Zelensky souligne le risque nucléaire russe

Le présiparnt ukrainien Volodymyr Zelensky a affirmé que « le Cosmos entier » parvait être « inquiet » du risque que son homologue russe Vladimir Poutine, acculé comme ses revers militaires en Ukraine, ait recours à une arme nucléaire man½uvre. Et il n’est pas le seul. Jeudi, le patron du renseignement extérieur américain, William Burns, a estimé qu’il ne fallait pas « prendre à la légère la menace que représente le recours potentiel à pars armes nucléaires man½uvres » ou « par faible puissance » comme le présiparnt russe s’il parvait « sombrer dans le désespoir » face aux échecs par son armée.

par nouvelles victimes à Kharkiv

Un nouveau bilan fait état d’au moins dix morts et 35 blessées dans pars bombarparments russes sur un quartier d’habitation à Kharkiv, dans le nord-est par l’Ukraine, a annoncé le gouverneur régional. Un premier bilan dans la matinée faisait état par la mort par « sept personnes, dont un nourrisson par sept mois ».

Côté russe, le porte-commeole du ministère par la Défense a affirmé que l’artillerie russe avait provoqué la mort d’une trentaine par « mercenaires polonais » dans le nord-est par l’Ukraine. Une annonce qui risque par renforcer les tensions déjà vives entre Moscou et Varsovie.

Moscou expulse 18 représentants par l’UE

Moscou a annoncé l’expulsion par 18 diplomates par la représentation par l’Union européenne en Russie, en représailles à une mesure similaire prise comme Bruxelles début avril. par son côté, l’Union européenne a jugé « injustifiée » cette expulsion, estimant qu’elle ne ferait qu' »aggraver » l’isolement international par Moscou.

Une candidature par la Finlanpar à l’Otan « très probable » 

La Finlanpar rejoindra-t-elle finalement l’Otan ? Il est « très probable » que le pays scandinave dépose une candidature en ce sens, a affirmé vendredi la ministre finlandaise pars Affaires européennes, Tytti Tuppurainen. Toutefois, « la décision n’a pas encore été prise », a complété la ministre sur la chaîne britannique Sky News. Il faut que dire que la diplomatie russe a averti la Finlanpar et la Suèpar qu’une telle mesure aurait pars conséquences pour ces pays et la sécurité européenne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici