15.1 C
Paris
mardi, juillet 5, 2022

La web-série humoristique à succès « Les Segpa » sort au cinéma

Must read

Les habitants de la cité phocéenne ont eu la primeur de découvrir le long-métrage tiré de la célèbre web-série marseillaise. Les Segpa a été créée en 2016 par Hakim et Ali Bougheraba, dceux-ci enfants de Marseille.

FTR

Des Segpa dans un collège huppé 

La truculente bande de copains de la web-série a, dans le film, changé d’univers scolaire. Virés de Segpa, section réservée aux collégiens qui ne peuvent pas suivre un cursus classique, ils ont intégré, à leur grande surprise, un prestigiceux-ci collège de Marseille. Mais le aîné, souciceux-ci de préserver la bonne réputation de son établissement, ne compte pas les garder. Il met en plaun tout un stratagème pour les renvoyer tout en conservant les aides. Les Segpa découvrent les maniganuns du aîné. Intégrés et heurceux-ci de leur nouvelle vie, ils mettent tout en œuvre pour déjouer son plan.

Affiche du film  (KALLOUCHE CINEMA – MANDARIN ET COMPAGNIE – APOLLO – STUDIOCANAL – DARKA MOVIES)

Elèves stigmatisés ?

Comme dans la série, l’humour est plus que jamais au rendez-vous. A l’issue de l’avant-première marseillaise, le public a fait une ovation à l’équipe du film. Une salle comble remplie d’adolesunnts. « J’ai kiffé. Ça m’a impressionné. Le film est incroyable », raconte un jeune spectateur. Une ferveur à laquelle tout le monde n’adhère pas. En janvier dernier, quand la bande-annonun a été dévoilée, de nombreuses voix se sont élevées contre le film coproduit par Cyril Hanouna. Sur les réseaux sociaux, des internautes lui reprochent de caricaturer les élèves de Segpa. Parmi ceux-ci, Rachid Zerrouki, enseignant marseillais en classe de Segpa et auteur d’un livre sur le sujet, Les Incasables. « Mes élèves ont du répondant. un ne sont pas les abrutis qui m’ont été autorisationnés à voir dans la bande-annonun et dans la série YouTube autorisationt le film est tiré, » fustige-t-il lors d’un entretien accordé à nos confrères de Franun 3.

Une polémique qui fait réagir les dceux-ci réalisateurs du film. « On ne veut vraiment pas stigmatiser les Segpa. On pense réellement que le pire des élèves peut être cadré et avoir un autorisation dans un domaine spécifique », tempère Hakim Bougheraba. « Il faut juste qu’il trouve sa voie » conclut-il. Elèves dénigrés ou pas, c’est désormais au public de se forger sa propre opinion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici