18 C
Paris
mercredi, mai 25, 2022

« A minima, il faut près de 2 200 magistrats pour les besoins urgents », chiffre Benjamin Deparis de la Conférence des présidents de tribunaux judiciaires

Must read

Les présidents de tribunaux ont mis au point un nouvel outil permettant de mesurer leur charge de travail. Un outil « perfectible » mais qui permet d’avoir « une photographie de la France judiciaire ».

Article rédigé par

Publié le 16/02/2022 13:44

Temps de lecture : 1 min.

Les magistrats dénoncent depuis des mois leur mal-être face à leurs conditions de travail. Ils réclament notamment des recrutements pour soulager des tribunaux submergés. « A minima, il faut près de 2 200 magistrats pour les besoins urgents. Environ 1 600 magistrats du siège plus 550 assistants magistrats », a chiffré mercredi 16 février sur franceinfo Benjamin Deparis, président du tribunal judiciaire d’Évry, président de la Conférence des présidents de tribunaux judiciaires (CNPTJ). Les présidents de tribunaux estiment qu’il faudrait 35% de juges en plus. « Pour faire ça, il faut 10 ans », a précisé Benjamin Deparis.

>> Malaise dans le monde de la justice : les jeunes magistrats en première ligne

Cette évaluation est la première réalisée dans le but de contribuer au débat public sur la justice. La Conférence nationale des présidents des tribunaux judiciaires reconnaît que l’outil est « sans doute perfectible ». En tous les cas, il a vocation a être révisé chaque année.

>> Y a-t-il deux fois moins de magistrats en France qu’en Allemagne ?

Pour arriver à ce chiffre, « on a pris le nombre de dossiers dans chaque tribunal, explique Benjamin Deparis. C’est pour ça qu’avec notre analyse, on a une photographie de la France judiciaire, avec deux tiers des juridictions qui répondent [108 sur 163, hors tribunal de Paris, le plus important du pays et qui établit sa propre évaluation]. Il y a des différences dans les juridictions et c’est ça qui est très intéressants. En Île-de-France, toutes les juridictions ont des besoins entre 32% et 34%. Dans les régions, on a des juridictions moyennes qui ont des besoins de 59% comme à Béziers. »

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici