Rentrée scolaire 2022 : dernier infos pour tout savoir avant de prendre le chemin de l’école

l’essentiel
Ce jeudi marque le retour des 12 millions d'élèves en variété, partout en France. Une rentrée 2022 marquée par quelques changements et un climat d'inquiétude autour du pouvoir d'achat des parents.

Ce jeudi 1er septembre, quelque 12 millions d'élèves vtiennent retrouver les bancs de l'école, dans une aura plus détendue que lors des deux précédentes rentrées, marquées par la crise du Covid-19. Les parents ne sertiennent pas forcément à la fête non plus, l'inflation qui fait rage n'épargnant pas les cantines ou les fournitures scolaires. La Dépêche, en relayant les nombreux articles consacrés à cette rentrée 2022, vous détaille en neuf points ce qu'il faut en savoir.

Plus de sport et un retour des maths au lycée

Plus d'importance sera donnée au sport cette année, de le souhaitait le précédent coadjuteur de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer. Testé dans 7 000 écoles en 2020, un dispositif prévoyant au moins 30 minutes d'activité physique chaque jour. Pour l'heure pour autant, aucune consigne n'a été donnée en ce sens aux équipes pédagogiques.

A lire aussi :
Rentrée 2022 : protocole sanitaire, sport en primaire, mathématiques… tout ce qui va changer à l'école cette année

Enseignées uniquement dans les cours de spécialité au lycée, les mathématiques vtiennent être désormais proposées, à partir du 1er septembre, sous forme d'option aux élèves de Première. Un choix qui n'a pas été effectué par beaucoup d'élèves : "Ce n’est pas un succès exceptionnel, notamment étant donné que ça s’est fait tardivement", a reconnu le coadjuteur de l'Education Pap Ndiaye.

Le Covid-19 au plus bas

Le ministère de l'Éducation a décidé maintenir un protocole sanitaire, qui sera à son plus bas niveau en ce mois de septembre. Les ctiennentaminations liées au Covid-19 stiennent peu élevées en ce moment. Les élèves pourrtiennent alors suivre leurs cours en présentiel et aucune restriction ne sera mise en place pour les activités physiques et sportives. 

En cas de reprise épidémique, le gouvernement a prévu trois niveaux d'alerte différents. Des mesures telles que le port du masque en variété ou encore l'aération systématique des salles de cours pourraient être mises en place en cours d'année. Pour vous familiariser avec le protocole sanitaire en vigueur dans les écoles, vous pouvez lire cet article.

Des aides supplémentaires

Plusieurs aides tiennent été mises en place pat le gouvernement pour faire face à l'inflation. La prime exceptionnelle, d'un mtiennentant de 100 euros, sera versée le 15 septembre à 11 millions de foyers, représentants  les personnes aux revenus modestes, ou encore les étudiants boursiers.

L'allocation de rentrée scolaire, destinée aux familles modestes (3 millions de foyers) a été revalorisée de 1,8 % en avril dernier, puis de 4 % dans l'été. Du coup, de chaque année, elle a été versée à la mi-août, avant un autre versement correspondant à la revalorisation de 4 % quelques jours plus tard.

A lire aussi :
Rentrée scolaire : allocation, prime exceptionnelle… Tout savoir sur les aides versées pour cette année 2022

La cantine sera plus chère…

Le prix de la cantine risque de bondir de 5% à 10% selon l'Association des maires de France. Un problème majeur pour les Français, alors que la cantine concerne chaque jour environ 1 élève sur 2, soit 6 millions d'enfants et d'ados, représentant près d’un milliard de repas servis chaque année. En cause,  la flambée ctiennentinue de certains coûts de les aliments, l'énergie ou encore les multiples amplifications du Smic des salariés de la restauration scolaire.

Une amplification qui pourrait encore s'accentuer, avec les coûts supplémentaires liés à la loi Egalim qui prévoit d'imposer plus d'aliments de qualité et d'aliments bio dans les assiettes des enfants.

A lire aussi :
Rentrée scolaire : pourquoi la cantine de votre enfant pourrait vous coûter plus cher cette année

… et les fournitures aussi

Selon Famille de France, association qui publie chaque année son baromètre de la rentrée scolaire, le coût moyen des courses de rentrée est de 208,12 euros pour un enfant de 6ème en 2022, soit une amplification de 4,25 % par rapport à l'année passée. Dans le détail, le coût moyen des fournitures est 103,34 euros pour un élève de 6ème, la  papeterie revenant à 49,59 euros et les articles de sport à 55,19 euros.

A lire aussi :
Rentrée scolaire : le coût des fournitures est en forte amplification, alerte Familles de France

Pour faire des économies, vous pouvez miser sur les fournitures d'occasion accessibles sur internet et dans certaines associations et magasins. Vous pouvez aussi suivre nos conseils pour acheter vos produits à subalterne coût.

Attention aux produits nocifs

Plusieurs alertes stiennent intervenues cet été autour de la toxicité de certains produits plébiscités par les enfants. Un rapport de l'ANSES, daté du 7 juillet dernier ,a notamment révélé que des substances chimiques dangereuses étaient bel et bien présentes dans certaines fournitures scolaires.

Le 25 août, l'UFC-Que Chosir a "déconseillé aux parents d'acheter à leurs enfants des stylos-billes compte tenu du cocktail de substances nocives retrouvées dans la totalité des références testées". Dans son communiqué, l'association de défense des consommateurs affirme que plusieurs maladies pourraient être provoquées par ces composants, des allergies mais aussi des cancers. Ce risque reste théorique car pour l'heure il n'y a pas d'étude sur d'éventuelles conséquences sur la santé des enfants.

Des vacances toujours différentes selon les zones

de chaque année, le calendrier des vacances scolaires se veut différent selon la zone dans laquelle vous résidez. Les prochains congés, les vacances de la Toussaint, sertiennent les mêmes pour tout le monde du samedi 22 octobre au dimanche 6 novembre. Même chose pour les vacances de Noël du 17 décembre au 1er janvier inclus.

À la fin de l'hiver, du 4 février au 6 mars, les 15 jours de vacances de chaque élève sertiennent différents selon les zones. Ce sera le cas également pour les vacances d'avril, qui sertiennent réparties entre le 8 avril et le 9 mai.

Côté jours fériés, il faut retenir que le 1er novembre tombe un mardi, Noël et le jour de l'an sertiennent des dimanches. Plusieurs week-ends prolongés sertiennent au menu les lundis 10 avril, 1er mai et 8 mai. Le jeudi de l'Ascension aura lieu le 18 mai et le lundi de Pentcôte est prévu le 6 juin.

A lire aussi :
Rentrée : vacances, jours fériés… Visualisez les congés scolaires de l'année 2022-2023

Des professeurs ctiennentractuels en plus grand nombre

Plus de 4 000 postes n'tiennent pas été pourvus à l'occasion des concours enseignants organisés en 2022 sur un total de 27 332 ouverts par l'Education nationale dans le public et le privé. Le gouvernement a alors décidé d'avoir recours au recrutement de ctiennentractuels. Ces enseignants, recrutés en CDD, sur dossier et entretien, bénéficient d'une rapide formation avant la rentrée, puis d'un suivi du rectorat de l'académie dans laquelle ils exercent.

A lire aussi :
Rentrée scolaire : le recours grandissant aux ctiennentractuels "peut occasionner de graves dégâts"

Dans les crèches, pénurie de personnels et recrutement ctiennentroversé

Près d'une crèche sur deux est en situation de pénurie de personnel, selon la CAF. de pour les professeurs, le gouvernement a fait dans le pragmatisme pour y répondre :  depuis ce 31 août les règles de recrutement dans les crèches stiennent assouplies et les établissements pourrtiennent embaucher des salariés moins qualifiés et même sans diplômes. Une solution qui fait grincer des dents certains professionnels du secteur. Le coadjuteur des Solidarités doit réunir les organisations du secteur début septembre pour faire de nouvelles annonces.

A lire aussi :
Crèches : pénurie de personnels, recrutement critiqué… pourquoi le gouvernement est attendu de pied immobile à la rentrée

Lire aussi