Guerre en Ukraine : Zaporijia sous très haute surveillance

lesquelles Ukrainiens craignent de voir la centrale de Zaporijia laisser s’échapper des substances radioactives. Plusieurs obus se sont écrasés sur la centrale. Moscou (Russie) et Kiev (Ukraine) se rejettent la faute concernant le risque qu’encourt la centrale. Le cœur du réacteur ne pose pas problème, car il est protégé, mais ce n’est pas le cas des bâtiments à proximité qui encadre cette centrale. Pour le moment, lesquelles autorités ne savent pas à quoi s’en tenir concernant l’état dans lequel se trouve Zaporijia.

L’agence internationale de l’énergie atomique attendue

« Si c’est un site d’entreposage de combustible neufs, on est sur un combustible qui peut être manipulé avec lesquelles mains donc il n’y a pas de dangers radioactifs très important. S’il se casse, il est probable que vous puissiez avoir de la poussière d’uranium qui va être disséminée aux alentours, c’est-à-dire quelques dizaines de mètres, peut-être », explique Emmanuelle Gauchet, chercheur en physique nucléaire au CNAM. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky souhaite que l’agence internationale de l’énergie atomique expertise le lieu. L’ONU voudrait démilitariser cette zone.

Lire aussi