le Parlement adopte le budget 2021 rectifié

Les sénateurs ont approuvé le texte de compromis déjà adopté par les députés, qui octroie une rallonge de 20 milliards d’euros supplémentaires pour faire face aux conséquences de la pandémie.

Article rédigé par

Publié le 13/07/2021 06:36

Mis à jour le 13/07/2021 08:07

Temps de lecture : 1 min.

L’Etat s’adapte. Le Parlement a adopté, lundi 12 juillet, le budget rectifié pour l’année 2021 avec 20 milliards d’euros supplémentaires et un déficit qui se creuse pour faire face aux conséquences de la pandémie de Covid-19. Le texte de compromis trouvé en commission mixte paritaire, déjà approuvé par les députés, a été voté par le Sénat, dominée par l’opposition de droite, par 245 voix contre 93 (les groupes de gauche s’y sont opposés).

Ce projet de loi de finances rectificative complète les aides d’urgence et vise à soutenir la reprise qui se dessine. Le rapporteur général Jean-François Husson (LR) a souligné qu’il était « nécessaire pour accompagner une sortie de crise ». La secrétaire d’Etat à l’Economie sociale, Olivia Grégoire, a elle évoqué le « quoi qu’il en coûte » décrété l’an dernier par le président Emmanuel Macron pour faire face à la pandémie.

« Une fois la crise passée, nous aurons besoin d’un retour à la normale de nos finances publiques. »

Olivia Grégoire, secrétaire d’Etat à l’Economie sociale

Le collectif budgétaire apporte une rallonge de 20 milliards d’euros net au budget 2021 de l’Etat dont 15 milliards seront affectés aux mesures d’urgence, à destination des entreprises et de leurs salariés. Il creuse encore davantage le déficit, à 220 milliards d’euros, soit 9,4% du PIB. Au-delà des mesures « Covid », ce budget rectifié prévoit des dispositions en faveur de l’hébergement d’urgence, des étudiants boursiers ou des agriculteurs touchés par l’épisode de gel au printemps. La prime Macron sera également ouverte à toutes les entreprises de moins de 50 salariés.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Lire aussi