ils abandonnent la vie de civil pour l’armée

Publié le 11/07/2021 22:13

Durée de la vidéo : 4 min.

FRANCE 3

Article rédigé par

M. Bougault, G.Beaufils, Harper, R. Gardeux, A.Canesraro –

France 3

France Télévisions

Plus que trois jours avant les cérémonies du 14-Juillet. Une échéance symbolique pour les élèves de l’EMAC, l’École militaire des aspirants de Coëtquidan (Morbihan), la toute nouvelle institution de Saint-Cyr, qui ne recrute que des civils.

C’est une simulation de scène de guerre en plein cœur du Morbihan. Ces militaires font face à un ennemi qui veut envahir leur territoire. Mais ici, rien n’est réel, c’est un exercice. Johanna apprend le métier d’officier, comme son camarade Erwan. Il est conseiller en banque d’affaires, elle est juriste. Ces anciens civils sont formés pour devenir militaires. Ils essayent leurs uniformes : un costume inédit, ni vu ni porté, pour représenter leur école, l’École militaire des aspirants de Coëtquidan. Une tenue dans laquelle ils défileront le 14-Juillet.

Leur quotidien, c’est en treillis qu’ils vont le passer. Retour sur le terrain, où Johanna a un an pour apprendre à commander des soldats. Soudain, ses troupes sont une nouvelle fois prises à parti. Juste à côté d’elle, un professionnel aguerri aux zones de conflit la conseille. Chaque parole, chaque geste est scruté par l’examinateur. À l’EMAC, il n’y a que des élèves recrutés dans le civil, bac+5 minimum.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Lire aussi