des étiquettes modifiées pour changer l’origine des produits

Publié le 06/07/2021 15:53

Mis à jour le 06/07/2021 17:33

Durée de la vidéo : 2 min.

France 2

Article rédigé par

D. Lachaud, T. Souman, C. Barbaux, P.-J. Perrin, S. Giaume, A. Lopez –

France 2

France Télévisions

Dans les Bouches-du-Rhône, un grossiste est soupçonné d’avoir changé les étiquettes de ses fruits et légumes pour modifier leur origine. 

Ce pourrait être une grosse arnaque dans l’étiquetage des fruits et légumes. Un grossiste des Bouches-du-Rhône est soupçonné d’avoir remplacé les étiquettes de fruits et légumes venus d’Espagne pour les rendre Français. Plusieurs centaines de tonnes de légumes sont concernées, ce qui pose un problème à la préfecture car « il est alors impossible pour le consommateur final de s’apercevoir qu’il s’agissait en fait de légumes espagnols ». Cette fraude permettrait au grossiste d’augmenter le prix de ses fruits et légumes, comme l’atteste l’exemple du poivron français qui coûte un euro de plus au kilo que son équivalent espagnol.  

C’est Bruno Knipping, producteur en circuit court à Aubagne, qui a dénoncé cette fraude : « Le consommateur est trompé. Après, il ne sait plus où aller et à qui faire confiance. De ce fait, il a beaucoup de mal à faire confiance aux grandes surfaces ou même à des petits producteurs ». Pour lutter contre ces arnaques, la répression des fraudes a ciblé 452 établissements l’an dernier et 25% des contrôles présentaient des anomalies. Le grossiste mis en cause risque deux ans de prison et 350 000 euros d’amende.  

–          DGCCRF

–          Préfecture des Bouches-du-Rhône

–          La Dépêche

Liste non exhaustive

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Lire aussi