les chantiers de construction au ralenti

Publié le 25/06/2021 22:37

Durée de la vidéo : 2 min.

CAPTURE ECRAN FRANCE 2

Article rédigé par

P-L.Monnier, A.Delcourt, K.Adda-Rezig, M.Beaudouin, M.Le Rue –

France 2

France Télévisions

En France, comment expliquer que la pénurie des matières premières pourrait nous contraindre à un arrêt de près de 30 % des chantiers ? Le marché du bois, par exemple, traverse une crise depuis la reprise économique mondiale.

Sur ce camion, c’est le soulagement : il transporte des murs en bois pour un bâtiment en construction. Le chantier a démarré en début de semaine, mais tourne au ralenti, faute de matières premières. Les murs sont arrivés. Pour le reste, c’est plus compliqué. Pour la façade extérieure, en bois elle aussi, c’est la rupture de stock. Même chose pour les poutres : il est impossible d’être livré. Le chantier devait être terminé début juillet. Avec la pénurie de vois, il pourrait s’achever mi-octobre, soit trois mois de retard minimum sur le calendrier.

Ce chantier est loin d’être un cas isolé. Partout en France, le bois se fait rare. 20 à 30 % des chantiers pourraient s’arrêter dans les prochaines semaines, faute de bois et de matières premières. Depuis le début de l’année, les Américains, les Chinois achètent le bois français, le bois européen, à prix d’or. Ils raflent les stocks. Et qui dit pénurie, dit hausse de prix.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Lire aussi