Dans les Bouches-du-Rhône, des salariés sensibilisés aux risques d’accident de la route

Publié le 28/06/2021 14:30

Durée de la vidéo : 1 min.

Article rédigé par

Face à une recrudescence des accidents de la route dans le cadre professionnel, la préfecture de police des Bouches-du-Rhône organise des stages de prévention en entreprise. #IlsOntLaSolution

Celles et ceux qui ont eu la chance de survivre à un accident de voiture décrivent souvent la même chose : un choc tellement rapide que tout est terminé en quelques instants. Une expérience qui n’est souhaitable à personne… sauf si elle se déroule dans un simulateur.

Les employés de l’entreprise du bâtiment NGE ont eu l’occasion pendant une journée de participer à des ateliers de prévention aux risques routiers. Pour Audrey, une salariée : “On nous dit toujours que la ceinture est importante mais là, on le vit vraiment et c’est très particulier. Déjà qu’avant je la mettais, là je ne risque plus de l’oublier.”

Les déplacements liés au travail ont généré 6 000 accidents pour 8 000 blessés avec trois causes principales : la vitesse, la fatigue et l’alcool. Depuis le début de la crise sanitaire, les chiffres de mortalité routière étaient tous à la baisse mais depuis le début de l’année, les accidents de la route dans le cadre professionnel ont augmenté de 40%. Une situation contre laquelle la préfecture de police des Bouches-du-Rhône a décidé d’agir : “On sent que les bonnes habitudes prises sous l’ère Covid avec moins de fréquentations des axes routiers ont disparu, donc on a un comportement des conducteurs qui est à revoir complètement. On a un gros travail de sensibilisation à faire avec eux”, explique Denis Mauvais, le directeur de cabinet de la préfète de police.

❌Accidents de la route↔️1ere cause de mortalité au travail#Endirect @groupe_NGE & le Directeur de cabinet de @prefpolice13 signent la charte des 7⃣ engagements
✅Les employeurs engagés pour la sécurité de leurs salariés sur laparticipent au recul de l’insécurité routière pic.twitter.com/1cqdRYuyYO

— Préfète de police des Bouches-du-Rhône (@prefpolice13) June 25, 2021

L’entreprise signe une charte qui l’engage à former ses salariés. Pour Joseph Cantatore, directeur prévention au sein de NGE, la prévention est plus constructive en entreprise : “On a du temps, on est sur son lieu de travail, on oublie ses soucis de dossiers en retard ou de commandes qui ne sont pas faites et on se consacre uniquement à ce sujet.”

Avec 1 700 entreprises d’ores et déjà engagées dans ce travail de sensibilisation, ce sont plus de trois millions de salariés qui bénéficieront de cette formation.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Lire aussi